Retour

C’est parti pour les nouvelles installations de séchage de Valplantes!

14.05.2019

L’Association pour la promotion de l’agriculture du Grand Entremont (APAGE) se réjouit de l’inauguration des nouvelles installations de séchage de la Coopérative Valplantes à Sembrancher qui seront opérationnelles dès que les premières plantes seront récoltées.

Cet investissement de près de 3 millions de francs (dont près de deux tiers financés par la Confédération, le canton et la Commune de Sembrancher dans le cadre du Projet de développement régional du Grand Entremont) va permettre de faciliter le travail des producteurs des plantes aromatiques et rendre la chaîne de séchage plus respectueuse de l’environnement.

La coopérative Valplantes est active en Valais depuis près de 35 ans dans le secteur des plantes aromatiques et biologiques de montagne. Elle compte aujourd’hui 35 producteurs, dont une vingtaine dans le Grand Entremont, qui cultivent plus de 40 espèces de plantes différentes sur une quarantaine d’hectares jusqu’à 1450 m d’altitude.

Toutes les plantes de la Coopérative Valplantes sont cultivées selon les directives strictes de Bio suisse et labélisée Bourgeon. Les quatre principales plantes cultivées sont :

- La sauge (photo)
- La menthe poivrée
- La mélisse
- Le thym

Les producteurs cultivent également le thym citronné, l’alchémille, l’achillée millefeuille, l’ortie, le plantain, la verveine odorante, la camomille, la livèche, l’origan, la marjolaine, la sarriette des montagnes, le romarin, l’edelweiss, la guimauve, la pimprenelle, la mauve, la marrube et d’autres encore.

La production annuelle de près de 800 tonnes de plantes fraîches est séchée dans les installations de la Coopérative sur les sites de Sembrancher (siège social) ou Grimisuat. Cela équivaut à environ 140 tonnes de plantes séchées.

La Coopérative Valplantes fournit des partenaires prestigieux de l’agroalimentaire et de la grande distribution Suisse tel que Ricola, Migros, Cremo, mais aussi le groupe DSM actif dans le secteur des cosmétiques et des clients plus locaux tel que les herbes aromatiques du Grand-St-Bernard.

Des nouvelles installations plus performantes et moins gourmandes en énergie

Les nouvelles installations de séchage vont permettre de diminuer la manutention puisque les remorques pourront être déchargées directement sur un tapis roulant conduisant à l’épierrage, au coupage puis aux cellules de séchage, permettant ainsi d’éviter le laborieux travail de déchargement à la fourche. Jusqu’à l’année passée, les producteurs du Grand Entremont chargeaient manuellement les plantes dans les cellules de séchage. Cela représentait pour certains plus de 100 tonnes annuelles de plantes fraîches à manipuler jusqu’à deux fois !

La nouvelle chaîne coupera par ailleurs les plantes avant de les sécher. Cela permettra d’accélérer leur séchage (il faut compter entre 36 heures et 4 jours selon les espèces).

La coopérative Valplantes dispose désormais des meilleurs atouts pour continuer à servir ses partenaires de longue date et intéresser les jeunes agriculteurs à poursuivre cette activité prometteuse puisque la demande pour des plantes biologiques de qualité cultivées en montagne ne cesse de croître.

Des produits labellisés Grand Entremont?

La Coopérative pourrait développer ces prochaines années un ou deux produits uniquement issus des plantes du Grand Entremont afin de pouvoir mettre sur le marché des produits labellisés « Grand Entremont- Le Goût des Cimes ». Ces spécialités participeraient pleinement à la dynamique du PDR Grand Entremont qui met aujourd’hui en place une labellisation des produits agricoles de la région pour une meilleure valorisation des ressources agricoles locales.