Retour

Premier coup de pioche donné pour la nouvelle laiterie d’Orsières !

Le 9 avril 2019

La mise en chantier de la nouvelle laiterie d’Orsières a été lancée en ce début d’avril en présence du chef du département de l’économie et de la formation, Christophe Darbellay, convaincu du succès futur de ce projet « où les spécialités fromagères garantes de valeur ajoutée pour le secteur agricole feront la fierté non seulement de tout un village mais également de tout le canton ».

Premier coup de pioche donné pour la nouvelle laiterie d’Orsières !

Une dimension agritouristique pour la laiterie

Cette laiterie ne sera pas qu’un seul lieu de transformation du lait en Raclette du Valais AOP et autres fromages typiques mais elle se sera aussi un lieu de rencontres et de visites « Notre nouvelle laiterie comportera un grand espace de ventes et de présentation, dédié aux produits du terroir. Un chemin de visite pour présenter les différentes étapes de la transformation du lait au fromage ainsi que la présentation de la vie agricole de notre région sera mis à disposition de nos hôtes » a souligné Benoît Tornay, président de la société coopérative de laiterie d’Orsières.

Un emplacement idéal sur l’axe stratégique du Grand St-Bernard

Actuellement située au cœur du village d’Orsières, la laiterie manque de place. « Construite au carrefour de l’axe stratégique du Grand-St-Bernard, du Val Ferret et de Champex-Lac, la nouvelle laiterie aura un emplacement idéal » a affirmé Joachim Rausis, Président de la commune d’Orsières.

Une laiterie dynamique

Pour rappel, les deux sociétés de laiterie d’Orsières et de Somlaproz ont fusionné en 2017 pour ne former qu’une seule société coopérative qui compte 22 membres. Leur production représente près de 1,4 millions de kilos de lait. La capacité d’affinage de la nouvelle entité est prévue pour 13'000 pièces, qui permettront de renforcer la vente locale. Un robot facilitera le travail du soin au fromages qui seront affinés dans une cave climatisée aux conditions de maturation idéales. La gestion du petit lait sera pour sa part assurée grâce à un procédé d’osmose inverse

Un projet qui répond pleinement aux objectifs du PDR Grand Entremont

Magaly Jacquemettaz, présidente de l’Association pour la promotion de l’agriculture du Grand Entremont (APAGE), a salué ce jour important pour le PDR du Grand Entremont qui rend possible le financement, grâce à l’aide de la Confédération, du canton et des communes, de près de la moitié de cette construction dont le coût avoisinera les 6 millions.
Elle s’est réjouie que ce projet participe pleinement aux objectifs du PDR Grand Entremont que sont la création de valeur ajoutée dans la région, l’amélioration des infrastructures agricoles et la valorisation des produits locaux.

Premier coup de pioche donné pour la nouvelle laiterie d’Orsières !